KYRIELLE COCCI par Strom Varx & Atsunobu Kohira

 

D’un tas opaque et inorganique de matière brute surgit un ensemble de graphiques codés pouvant s’apparenter à de la bactérie. C’est tout simplement tenter de peindre à l’aide de fréquences électroniques le portrait d’une forme de vie des plus primitives possibles et étant à l’origine de toutes formes de vie.
Atsunobu Kohira & Strom Varx explorent et exploitent ici tous deux les potentiels graphiques et artistiques du monde bactériologique. Une kyrielle désigne une longue suite de note de musique et un cocci, lui, est tout simplement une bactérie de forme sphérique.

_

Of an opaque and organic pile of raw materials arises a set of coded graphic that resembles a bacteria. This work is an attempt to draw the portrait, using electronic frequencies, of the most primitive life form.
Atsunobu Kohira & Strom Varx explore and exploit here the potential, both graphical and artistic, of the bacteriological world. A “kyrielle” is a long sequence of musical notes, and a “cocci” is a bacterium that has a spherical shape.

> kyriellecocci.blogspot.fr



One Comment

  1. [...] collectif italien Otolab se jouera de notre persistance rétinienne ; le musicien expérimental Strom Varx tentera de révéler la sonorité bruitiste de la matière manipulée par le japonais Atsunobu [...]

Laisser un commentaire